Le métier d’agent

Bien que fort communs dans les pays anglo-saxons, les agents littéraires sont relativement peu ou mal connus en France.
Pour ma part, je suis agent d'auteurs, et non pas agent dit "étranger" (intermédiaire échanges internationaux).
Pour les primo-romanciers, je représente essentiellement ceux avec qui j'ai pu exercer un travail de conseil littéraire antérieur.
...
Les quatre objectifs de ma mission :

Les quatre objectifs de ma mission :

1- Accompagner l'auteur pour obtenir une version aboutie de son manuscrit ;
2- Négocier les contrats d'édition et de cession de droits ;
3- être le représentant pro de l'auteur ;
4- Promouvoir et développer la carrière de l'auteur. Je représente des auteurs aguerris et des primo-romanciers.

La relation auteur - agent

Au-delà de la qualité du ou des manuscrits, la relation auteur-agent est gage d'une bonne carrière pour l'écrivain.

Un mandat de représentation dure un certain temps, donc choisir son binôme relève d'une décision réfléchie, et ce pour les deux parties.

L'exemple de la série Dix pour cent, qui a mis en scène une agence d'acteurs, est parfaitement emblématique de l'importance de la relation.

L'auteur comme agent doit agir en confiance :
  • L'auteur confie la négociation et le suivi de ses contrats à l'agent ;
  • L'agent représente l'auteur et ce faisant, il met en jeu, à chaque fois qu'il parle d'un de ses manuscrits, sa légitimité et sa créance.
Les intérêts des uns et des autres doivent être protégés.

Comprenez chaque jour un peu plus le monde français de l'édition !

Toutes les deux semaines, je vous envoie un email court (une minute de lecture) qui vous partage une information d'actualité sur l'édition.
Haut de page